15/09 > 18/09 - Marseille

Otium ou ode à l inutile

En résidence de janvier à août 2022 chez Slau Design Studio, Madely Schott expérimente la rencontre entre entre sa pratique artistique et ses recherches en design textile. À partir de ses dessins elle travaille le motif, tissé ou imprimé et propose une série de parures costumes comme un moyen de se transporter dans un nouvel état du vivant.

 

Au départ elle dessine de paysages comme des voyages imaginaires. C’est une première étape pour construire un univers en errance, un lieu intime du vivant, se transporter au delà des murs, des nuages, des sols, en dehors de nos propres limites physiques. Ce travail se référence au phénomène de décorporation, expérience de sortie de corps. C’est aussi une recherche esthétique pour faire jaillir des abimes une beauté apaisante, un calme dans le néant.

 

Ce monde nouveau accueille alors des corps énergies. Chaque costume est le contenant d’une résilience et d’ une présence singulière. Elle appréhende ce processus créatif comme un temps presque performatif, qui permet un pas de côté, un temps suspendu dans ce monde où l’errance n’a plus de place.

 

Par définition l’otium se traduit par ce temps loisir studieux affranchi de toute tâche vitale. C’est une émancipation nécessaire au développement de son for intérieur. Cette notion prend aujourd’hui la consistance d’ une résistance politique. Elle incarne un temps indispensable à la construction de l’individu et de son faire société. S’y réfléchit également indéniablement le temps nécessaire à l’acte créatif.

Newsletter