1/09 > 31/08 - Limoges

Mobilier urbain en céramique : balade à Limoges !

Tout au long de l’année, venez découvrir la Ville de Limoges. Dans le cadre des villes créatives de l’UNESCO, elle met en valeur le travail des céramistes et des émailleurs.

 

Parcourez la ville librement :

MOBILIER URBAIN

  • Mobilier urbain par le designer Marc Aurel, fabriqué par les Porcelaines Arquié sont installés devant l’Hôtel de Ville
  • 16 assises avec maillons en porcelaine réalisées par Merigous Porcelaine
    • Place Aimé-Césaire (pose de 2 bancs et 3 poufs)
    • à l’angle de la rue du Clocher et de la rue Jean-Jaurès (pose en cours de 5 bancs)
    • Place Saint-Michel des Lions (pose de 2 bancs et 4 poufs)
  • des potelets imaginés par Marc Aurel et réalisés par Arquié se situent devant le Musée national Adrien Dubouché et devant l’Office de tourisme
  • des potelets réalisés par les porcelaines Mérigous sont placés dans le quartier de la Cité

 

JALONNEMENT CERAMIQUE

Des éléments en Bleu de four inspirés du Kintsugi japonais viennent sublimer ce que le temps a dégradé.

  • jalonnement urbain constitué par exemple de vases pour l’entrée dérobée du jardin d’Orsay
  • des balustres manquants de l’escalier monumental
  • partie de la balustrade de l’enclos derrière la statue de Jeanne d’Arc place Fournier
  • une boule du garde-corps qui domine la voie ferrée avenue du Général-de-Gaulle
  • deux grands vases de la cour côté jardin du musée des Beaux-Arts
  • plaque du n°8 rue Othon-Péconnet
  • dallage à l’angle des rues Turgot et Adrien-Dubouché
  • une descente d’eaux pluviale rue du Portail-Imbert…

 

ARCHITECTURE

Pavillon du verdurier

Construit en 1919 par l’architecte Roger Gonthier dans un style art déco. Les murs sont recouverts de carreaux de grés flammés aux teintes vertes et bleues de mosaïques de tesselles. Restauré en 1978, il reçoit le label « Patrimoine du XXème siècle »‘

La Cité judiciaire

La Cité judiciaire présente une façade de carreaux de porcelaine Bernardaud. Les derniers des 12800 carreaux ont fini d’être disposés sur une hauteur de 12 mètres formant de discrets motifs géométriques en relief.

 

SCULPTURE

La fontaine de l’hôtel de Ville

Conçue entre 1892 et 1893 par Charles Genuys, l’architecte du dôme des Invalides à Paris. Elle est composée de matériaux comme le bronze, le granit rose et la porcelaine. Porcelaines de grand feu et vasque proviennent de la manufacture Guérin.

Œuvres contemporaines

Au détour de quelques lieux, on y découvre :

  • la tête fontaine en porcelaine biscuit de Javier Pérez dans le jardin du Musée national Adrien Dubouché
  • la sculpture cheminée revêtue de carreaux de porcelaine indiquant la présence d’un ancien four sur le site de l’hôtel de police.

 

REVÊTEMENTS

Des tessons de terres cuites, les gazettes (fin XIXème) à l’enrobé porcelaine.

  • dans la cours du Temple
  • dans la rue du pont Saint-Etienne.
  • devant le parvis du parc municipal des sports de Beaublanc
  • les ralentisseurs de l’avenue du Midi

Façade à la Bastide

7 800 plaques de porcelaines soit 250m², sont installées depuis 2019 en façade d’un bâtiment d’habitations dans le quartier de la Bastide.

 

MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE 

Lieu incontournable de votre visite, les halles centrales de Limoges !

Organisé par
VILLE DE LIMOGES

Newsletter