4/09 > 25/09 - Montpellier

2020 Folle Année Graphique

2020 est d’ores et déjà consacrée comme nouvelle « annus horribilis » et restera incontestablement dans l’histoire de l’humanité comme celle du déclenchement de la pandémie du SARS-COV2.

 

Un événement dramatique qui s’est abattu, quasi simultanément, sur tous les systèmes d’information du monde, et dont le sur-traitement médiatique a pu donner l’impression d’une suspension de toutes les autres actualités. Mais les soulèvements populaires en divers points du globe, le mouvement Black Lives Matter, les luttes féministes pour le droit à l’avortement ou contre les féminicides, les élections présidentielles américaines ou les incendies-monstre en Australie ont notamment fait voler en éclat ces états de sidération et investi la scène médiatique mondiale…

 

L’exposition 2020, Folle année graphique procède de l’exercice convenu de la rétrospective en se concentrant sur le champ du graphisme. Elle propose un panorama conscient de son caractère hétéroclite, au périmètre élargi de multiples formes : classiques (affiches, livres, fresques, pictogrammes, messages typographiés) ou nouvelles (animations, pastilles formatées par les réseaux…) et ce, sans volonté de les hiérarchiser.

 

Avec des créations de (liste non exhaustive) l’Atelier Baudelaire, Sébastien Marchal, Jarek Kubicki, Vincent Perrottet, Sarah Boris, Alain Le Quernec, le collectif Formes des Luttes, Joanna Gebal, Jana Galushkina, Rami Kanso, Nadine Chahine, Danisha Leliveld, Sean Vallies, Mathieu Persan, Formes-Vives, Geoffrey Dorne, Alex Jordan , Tom Gerrard, Parade, Cécile + Roger, Fred Garcia-Sanchez, Bruno Charzat, Dugudus, Patrycja Podkoscielny, pierre. graphics, Atelier Youpi, Armando Milani, Lamia Ziad, Antonela Silvestri, Ailen Possamay…

Organisé par
La Fenêtre
Partenaires
Graphisme en France

Newsletter